REVIEWS | La Croix

“Tosca”, À Aix-en-Provence, une diva meurt, une étoile naît

Critique Tosca de Puccini a inspiré à Christophe Honoré et Daniele Rustioni un spectacle apparemment « décalé », présenté au festival d’Aix-en-Provence. Par son accomplissement, il frappe au cœur du célèbre opéra.

“...Foisonnant de détails souvent très touchants, si bien que le spectateur doit – jusqu’à l’acte III, d’un grand dépouillement dans sa saisissante mise en abyme – sans cesse choisir où porter son regard, la vision de Christophe Honoré est intimement liée à la lecture musicale du chef Daniele Rustioni. À la tête des forces instrumentales et chorales de l’Opéra de Lyon au plus brillant de leur éclat, le jeune chef italien trace la ligne idéale entre la passion dont regorge chaque mesure de l’ouvrage, le génie mélodique qui rend Puccini si immédiatement touchant et l’incroyable raffinement de l’instrumentation.

Tout frissonne, vibre, scintille – et rugit aussi – sous sa battue. Flûte, violoncelles, harpe, cors... enrobent les voix des chanteurs, tantôt d’une gaze nocturne, tantôt un lourd brocard aux reflets changeants. ...”

Emmanuelle Giuliani, La Croix

D R