REVIEWS | Altamusica

Un conte cruel
Point culminant du festival Vie et destins, cette Enchanteresse était inédite sous nos latitudes. La mise en scène de Andryi Zholdak donne à l’opéra de Tchaïkovski les dimensions d'un délire onirique de quatre heures. Un cast de tout premier plan et un orchestre chauffé à blanc complètent une soirée à marquer d'une pierre blanche.
(...)
La fosse est portée à incandescence par un Daniele Rustioni qui donne à cette Enchanteresse des accents parfois quasi-wagnériens, à la fois tendus et lyriques, d'une dimension virtuose et expressive qui sublime et séduit l'auditeur. Une immense réussite.

David Verdier, Altamusica

D R