REVIEWS | Forum Opèra

Guillaume Tell - Lyon

...L’importance considérable des chœurs permet d’en faire un personnage à part entière, 40 ans avant Boris Godounov. Villageois, bergers, femmes, tyroliens, confédérés pour les « bons », chasseurs, soldats et prédateurs pour les « méchants », vont rivaliser de caractère pour donner son sens dramatique et sa puissance à l’ouvrage, participant à sa riche orchestration. Daniele Rustioni insuffle à ceux-ci comme à l’orchestre toute son énergie, unifiant ainsi une partition riche de ses contrastes. et de ses expressions. Les musiciens sont admirables, de l’ouverture au finale, avec des soli instrumentaux magistraux. L’attention à chacun, les équilibres subtils, la clarté des textures, la précision comme la dynamique n’appellent que des éloges. 

Yvan Beuvard, Forum Opèra

D R