REVIEWS | Le Progres

Don Carlos, un Verdi royal
Le metteur en scène Christophe Honoré et le chef Daniele Rustioni redorent le blason français de Don Carlos. Impressionnant!
...Dans cette production inventive, empreinte d’émotion, qui vous tient en haleine pendant plus de quatre heures, avec un ballet (très rarement donné) rehaussé d’une chorégraphie de la folie précédant la scène impressionnante de l’autodafé, le metteur en scène Christophe Honoré marie le grandiose et l’intime. En écho, dans la fosse, au pupitre d’un orchestre solide, Daniele Rustioni tire l’ouvrage vers le grand opéra à la française, entre clairs obscurs, vigueur et lyrisme exacerbé. Les chœurs magnifiques, préparés par Denis Comtet, lui répondent avec une clarté et une homogénéité qui forcent le respect.
Le Progres, Antonio Mafra

D R