REVIEWS | ForumOpera

Don Carlos - Lyon
Don Carlos constitue incontestablement le clou du festival Verdi de l’Opéra de Lyon. Le soin apporté à la préparation musicale, au choix des chanteurs et du metteur en scène témoigne d’une volonté forte de rendre hommage à ce chef-d’œuvre, qui plus est dans sa version première, en cinq actes et en français.
...chaque note semble avoir été étudiée, pesée, pensée. La direction de Daniele Rustioni, à la tête de l’Orchestre de l’Opéra national de Lyon, déploie des trésors de finesse, de subtilité, de poésie dans la recherche des couleurs, des nuances, des contrastes, créant des effets d’étrangeté, de mystère et de mélancolie, de rêverie rendant justice à l’originalité de la composition de Verdi en son temps. Incontestablement, pour ce festival 2018, l’Opéra de Lyon a tout misé sur ce Don Carlos, et c’est une réussite.

Verdi d’avant Verdi
Si l’on peut être surpris, après avoir entendu successivement Macbeth et Don Carlos les deux jours précédents, par le côté abrupt du Prélude, la sécheresse de la composition du chœur initial  et la dimension ostentatoire du martèlement rythmique, la direction de Daniele Rustioni obtient de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon de beaux moments lyriques comme l’introduction de l’acte I – suggérant la nuit et la lune qui se reflète dans le ruisseau –, et une interprétation réussie des figuralismes, notamment la tempête, puis l’éclat du soleil dans le Prologue.
Les Chœurs de l’Opéra de Lyon ponctuent l’action avec talent, dans ce troisième et dernier volet d’un festival Verdi qui permet de voyager à travers les différentes époques de création de son œuvre.

ForumOpera, Fabrice Malkani

D R